New York Story 9

blogfentrechambre2.jpg Fenêtres sur la rue

Il est des fenêtres comme des miroirs.

Un miroir sans tain derrière les jalousies entrouvertes. Même fermées, elles n’empêchent ni le jour, ni l’éclairage orangé de dessiner des ombres sur les murs, ni la lueur du petit matin de me faire ouvrir les yeux.

blogfentrechambre3.jpg

ROOM n°407

Les fenêtres de cette chambre, regardées chaque matin et chaque soir, sont devenues familières. J’aimais les deux grands rectangles qu’elles découpaient sur une cour et sur la rue. La vue, dont les détails se précisaient à chaque regard jeté dehors : la lumière, les briques de l’école en face, les élèves rêveurs, le visage tourné vers moi, les immeubles du fond, un fragment du pont ferroviaire, les trains de banlieue couleur aluminium, les bruits : Les sirènes de la police, la vibration stridante et métallique des trains, la rumeur sourde de l’air conditionné des chambres voisines…

 

On espère que quelqu’un nous retienne : « No, no, no » semble alors hurler un train, dont les roues crissent à l’unisson sur les rails suspendus.

Il est des fenêtres sans paysage mais où se reflète parfois un enfant triste.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

alexandracha |
Le Souterroscope de Baume O... |
Riad Imourane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4Ltrophy
| NEO entre au BURKINA
| lesescapadesdelynette