New York Story 27

Ligne blanche, ligne noire

 

Les cyclistes roulent plus vite que les voitures… Sur la pellicule parfois, n’apparaît que leur fantôme, leur double flouté par la vitesse. Eux, sont déjà loin, suivant la ligne invisible de leur destination, concentrés sur leur trajectoire, ce fragile territoire longiligne et provisoire qu’ils tracent entre les voitures.

 

polaroidlecyclistefantme.jpg

2 Réponses à “New York Story 27”

  1. grenouilleventriloque 5 février 2008 à 22:59 #

    Très beau!

  2. newyorkinmymind 6 février 2008 à 11:57 #

    Merci Grenouille ! ;-)

Laisser un commentaire

alexandracha |
Le Souterroscope de Baume O... |
Riad Imourane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4Ltrophy
| NEO entre au BURKINA
| lesescapadesdelynette