New York Story 41

jardingrillagvignette.jpg Les jardins en cage

 

Quelle drôle de ville qui met ses jardins derrière des grillages… Je ne parle pas de Central Park, ce magnifique rectangle de 4 kilomètres de long, trop grand pour être rangé dans la catégorie des « jardins ». Je ne parle pas non plus de Gramercy Park, charmant petit jardin clôturé de belles grilles ouvragées et réservé exclusivement aux résidents de quelques beaux appartements des alentours, ni de son jumeau, le Sunnyside Gardens Park, aussi privé que son double.

 

jardinencage.jpg

Jardin à Harlem

Les jardins en cage sont ces centaines de parcelles, arrachées depuis plus de trente ans à l’abandon par des habitants, lassés de voir des dépotoirs pousser comme de la mauvaise herbe. Commencés par quelques voisins, jeunes, vieux, jardiniers du dimanche ou de trop longues journées, amateurs de vert plus que de gris, ces touffes de verdures poussées tout d’abord dans le Bronx, à Brooklyn ou Manhattan, sont maintenant regroupés en jardins communautaires, au sein d’une organisation « Greenguerillas ». Cette guerilla jardinière, par la force du nombre, a réussi à faire plier les promoteurs qui imaginaient déjà y bâtir immeubles ou parking. Ces jardins ressemblent aux volontaires qui y viennent bêcher, planter, arroser, faire un barbecue, une partie de dominos, ou simplement prendre le soleil et accueillir des élèves en sorties de classe. Ils sont meublés de vieux canapés de récup, décorés de sculptures, de bric et e broc, une petite cabane sert à y remiser les outils, un joyeux bazar parfois. Des affiches en anglais et en espagnol invitent le passant à franchir la grille, à venir faire la causette avec celui ou celle qui est là. On vous prend par la main, on vous promène dans les minuscules allées, on vous présente chaque plante, de la menthe aux tomates et aux piments, on vous glisse dans la main des feuilles, on vous parle des pêches qui ont été dégustées, du temps qui passe, de là d’où on vient, on vous raconte par mille petites histoires comment le quartier a repris des couleurs… Et j’ai compris que ces jardins ne sont pas en cage… ils sont du bon côté du grillage : c’est seulement de nous que ces jardins se protègent…

 

 

 

Une réponse à “New York Story 41”

  1. Lucia Mel 5 septembre 2008 à 17:35 #

    J’ai eu vos (tes) coordonnées par une amie, Christine, je pars à New York du 20 au 26 septembre. Il s’agit pour moi de réaliser un rêve ancien, je prends l’appareil-photo, ce sera ma première fois là-bas.

Laisser un commentaire

alexandracha |
Le Souterroscope de Baume O... |
Riad Imourane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4Ltrophy
| NEO entre au BURKINA
| lesescapadesdelynette