New York Story 47

WHERE I AM – LÀ OÙ JE SUIS

Est-ce que cela nous rassure de savoir exactement où nous sommes ?  Est-ce que cela  a un sens d’apprendre que nous sommes sur un point, à un croisement de coordonnées, à la rencontre d’une ligne verticale avec une horizontale ?

 

whereiamnyblog.jpg
Latitude et longitude de NYC 

 

Imprimées sur le ciel d’une fenêtre grillagée, la latitude et la longitude de New York s’affichaient en noir sur bleu céleste. Je marchais au hasard des rues où je voulais me perdre : raté ! Je n’aurais jamais su plus précisément où j’étais que lorsque j’ai levé les yeux vers cette fenêtre. Alors, pour m’éloigner de ce point de certitude absolu, j’ai tourné les talons vers le sud et bifurqué plein est. Mon plan froissé est resté dans ma poche, j’ai tourné plusieurs fois de block en block jusqu’à retrouver ce sentiment diffus d’être de nouveau dans un petit triangle d’incertitude,  un triangle grand comme un mouchoir de poche où mon pied marin s’est senti comme un poisson dans l’eau !

Mais à New York, il est difficile de ne pas savoir où l’on est. La ville est pleine d’amers, ces points remarquables qui servent de repères au marin…

 

 

 

2 Réponses à “New York Story 47”

  1. Christine 12 avril 2009 à 15:55 #

    Tu me tagues, je te tagues… Une fois n’est pas coutume, je me suis prêtée au jeu…
    Si tu veux continuer la chaîne, le mode d’emploi est par ici : http://christineleroy.blogspot.com/2009/04/7-sur-7.html
    Amitiés
    Christine

  2. Florian 5 novembre 2009 à 15:50 #

    Une destination qui continue de faire rêver bon nombre de personne…

Répondre à Florian

alexandracha |
Le Souterroscope de Baume O... |
Riad Imourane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4Ltrophy
| NEO entre au BURKINA
| lesescapadesdelynette